Le monde de Fred Deux exposé au Musée des Beaux-arts de Lyon

Alors que la Biennale d’Art contemporain ouvre pour l’automne à Lyon, le musée des Beaux-arts de Lyon propose une rétrospective de l’œuvre de Fred Deux (1924-2015).

Je ne connaissais pas cet artiste. Sa vie résume à elle seule le XXe siècle et ses tragédies. Né à Boulogne-Billancourt  dans une famille du « lumpenprolétariat » (pour reprendre les mots de Pierre Watt), dans la cave d’un immeuble bourgeois vulnérable aux inondations. La cave, c’était un tombeau où se cristallisait la dureté de la vie.  En 1936, son oncle qui vivait dans une chambre sous les toits de cet immeuble se tire une balle dans la tête… Drame qui hantera sa vie. Alors, pour éviter l’emmurement, ce sera le travail. Apprenti à quinze ans, il devient électricien aux usines Farman à Suresnes. Il y  développe sa conscience politique. La guerre survient. En 1941, il suit les cours du soir au Conservatoire national des arts et métiers comme apprenti électricien tout en travaillant à l’usine le jour. En 1943, il intègre les FTP de l’usine. En 1944, il poursuit le combat dans l’armée en s’engageant chez les goums marocains. La fuite connut la guerre en tant que résistant chez les FTP puis en tant que soldat chez les goums marocains. En désaccord avec la politique coloniale du gouvernement, et tuberculeux, il est démobilisé en 1948.

En 1948, il travaille dans une librairie de la rue Paradis à Marseille. Il lit énormément de littérature, découvre l’œuvre de Paul Klee dans un catalogue. C’est l’étincelle qui va décider sa carrière d’artiste. Il découvre le surréalisme, et en particulier André Breton, qu’il rencontre. Il dévore les ouvrages et commence à peindre et à dessiner… Il se fait alors remarquer.

En 1951, retour à Paris. Il y rencontre sa femme, Cécile Reims.  Le couple quitte Paris pour l’Ain en 1957, et s’installe près de Hauteville-Lompnes au coeur du Bugey. Fred Deux écrit un roman autobiographique, la Gana, qui est publiée en 1958. Sa femme, grave pour lui des eaux-fortes…  Le couple quitte le Bugey pour le Cher, et La Châtre en 1971.

L’artiste ne cesse de dessiner à « s’en casser la main ». La rétrospective présente les différent cycles d’une travail imposant. 230 œuvres sont présentées au public, venant de collections publiques (Centre Pompidou, Musée Cantini à Marseille, FRAC, etc.) ou privées.

 

On se sent tout petit et admiratif devant l’ampleur de la be de Fred Deux. Les dessins de Fred Deux sont complexes, riches de détails, et imposants. Une oeuvre puissante et suggestive qui me rappelle de loin, l’art industriel et plastique de Hans Ruedi Giger. Bien entendu, le vécu de l’artiste est une puissante source d’inspiration. Mais l’œuvre se veut plus lumineuse et colorée à mesure que l’artiste déroule sa vie d’homme. L’influence évidente du surréalisme : Klee, bien entendu, mais aussi Ernst, Miro, Dali…   symétriques répétés inlassablement, d’organes et de corps enchevêtrés ou étirés. « La ligne et la tâche » sont primordiales, elles caractérisent le style Fred Deux. L’infinité du trait, donne du volume aux formes symétriques, enchevêtrées, organiques, sexuelles, les corps humains macrocéphales ou aux membres étirés leur donnant un aspect monstrueux mais aussi fascinant. Devant l’accumulation du détail et des formes, le visiteur est écrasé. Et on peine à s’imaginer le nombre de jours de travail qu’a requis chaque dessin.

Les dessins de Fred Deux ne s’apprécient vraiment que lorsqu’on les a devant soi. L’exposition s’achève en janvier,  l’occasion idéale pour se rendre au Musée, qui présente une autre exposition Los modernos. Mais cela est une autre histoire.

Le monde de Fred Deux, jusqu’au 8 janvier au Musée des Beaux-Arts de Lyon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s