Le Tartuffe au Théâtre du Point-du-Jour

Comme l’an dernier la troupe de jeunes comédiens réunie autour de Gwenaël Morin propose tous les soirs de semaine en octobre une pièce de Molière. Les œuvres proposées sont Tartuffe, Le Misanthrope, Dom Juan, et l’Ecole des femmes. Des classiques que le défunt et influent metteur en scène Antoine Vitez avait monté simultanément à la fin des années 70, et que Gwenaël Morin a voulu reproduire au Théâtre du Point-du-Jour, situé rue des Aqueducs dans le 5e arrondissement de Lyon, pas très loin de chez moi.

J’aime la sobriété du lieu : on se concentre uniquement sur le texte. Et la mise en scène.

Hier, je suis donc allé voir le Tartuffe de Molière et j’y ai passé un bon moment en dépit de quelques failles dans le jeu d’acteur assez dérangeants. D’abord, c’est la rapidité avec laquelle a été menée le premier acte. 20 minutes sous amphétamines, menées tambour battant, alors que cet acte pose la situation, les personnages et les rapports entre eux, c’est assez déconcertant. Et quand à cela s’ajoutent une diction pas toujours très claire alors que le texte en lui même est si limpide par son style, eh bien quand on est dans le public, ça a de quoi dérouter. L’acte suivant, aussi rapide, révèlent cependant un peu plus de profondeur au jeu des comédiens, mais il y a des excès dans la mise en scène des colères de Cléante ou d’Orgon… avec jet de bâton et de chaise en plastique. On aurait pu s’épargner cette vaine excitation pour plus de subtilité.

Dès l’apparition du Tartuffe à l’acte III, ou plutôt de la Tartuffe puisque le rôle est joué par une comédienne, le jeu prend plus d’ampleur et moins d’excitation, le masque du dévot tombe par la volonté d’Elmire, et on arrive à un final bien mené avec la tirade sur les vertus du Prince et le châtiment des fripons…

Oui je me suis amusé, et cela m’a fait du bien de voir une pièce de théâtre avec des comédiens qui y croient, et qui ont du potentiel. De toute façon j’y retournerai dans les prochains jours, pour voir Dom Juan. J’invite d’ailleurs le lecteur lyonnais à venir voir ce qui se fait au théâtre du Point-du-Jour. Ça vaut le coup pour la somme de venir soutenir des jeunes comédiens hyper motivés et une expérience théâtrale ( le théâtre permanent), je crois, intéressante.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s