Espace lisse

A l’heure où vous lirez ces lignes, je serai là où je peux me « ressourcer », pour quelques jours. Là où personne ne peut m’enlever ou m’ôter ce que je ressens, où la nature a encore droit de citer, où se mélangent les eaux bleues au ciel tout aussi bleu. Aux milieu des étangs, des moustiques, des oiseaux et du bruit sans cesse répété des vagues.

Cet immense espace lisse où le sédentaire se fait nomade, la Camargue.

Après ce mois de mars éprouvant nerveusement, j’en ai plus que besoin… Je veux retrouver cette sérénité des paisibles chemins entre les canaux et les étangs, n’être lié qu’au rythme de mes pas, aux pulsations de mon coeur et à la vue de l’horizon dégagé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s