Michel Foucault : une parole méticuleuse

Je lis actuellement Les mots et les choses de Michel Foucault, ouvrage paru en 1966. Je m’intéresse particulièrement au chapitre « échanger ». Réfléchissant à la nature d’un réseau intellectuel au XVIIe siècle, je m’interroge sur la notion l’échange, et en particulier sur celle de don et contre-don si manifeste sous l’Ancien Régime, puisqu’elle traverse la société et forge ainsi toutes les solidarités hiérarchiques héritées du féodalisme et encore présentes au Grand Siècle.

Sur You Tube, j’ai trouvé une vidéo de Foucault introduisant son ouvrage. Le sous titre de son livre  est  Une archéologie des sciences humaines. Foucault voulait disséquer notre société contemporaine comme Montesquieu faisait pérorer son Persan sur la société louis-quatorzienne.

Plus que du contenu de l’entrevue d’un bon quart d’heure que Foucault accorde à la télévision, j’ai été frappé par la prestance du philosophe. J’avais déjà pu entendre Foucault dans divers documents d’archives présentés à la Bibliothèque municipale de Lyon en 2009 lors d’une exposition « Archives de l’infamie ».

La parole et la gestuelle de Foucault sont en accord avec sa personnalité. La précision du discours se traduit dans une volonté d’illustration qui passe aussi par le geste,. On oublie trop souvent que le corps et le geste sont un vecteur de transmission des idées.  Marcel Jousse avait tenté de retracer une anthropologie du geste, où il étudiait les rapports du geste avec les mécanismes de la connaissance Chez Foucault.

La voix est un instrument. Aujourd’hui, les enseignants, dans l’enseignement supérieur du moins, paraissent avoir oublié que l’éloquence est aussi un moyen de faciliter la transmission du savoir. Pour l’édification, les prêtres avaient naguère tout un arsenal de gestes, et d’intonations leur permettant d’insister sur tel point de leur argumentaire, pour mieux édifier.

Chez Foucault, on retrouve quelque peu cet investissement du geste et de la parole. On y voit aussi cette prestance discursive  nerveuse, contenue, précise, jamais pompeuse mais limpide, du philosophe, que j’aimerais tellement posséder…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s