Google et moi

Je viens de passer à l’ennemi. J’ai commis un acte grave. J’ai quitté Orange pour SFR. Leur offre me paraissait alléchante et pour un prix équivalent j’avais Internet et des numéros illimités. Mon vieux forfait étudiant 3h payé 2h ne suffisait plus. Dans les faits, je téléphone peu. Je n’aime pas le téléphone. Je préfère voir les gens « pour de vrai ».

De toute façon, le téléphone n’est pas mon média favori. L’arrivée d’Internet dans ma vie, à 17 ans, a chamboulé ma vie. C’était en 1997. En 1999, j’entre chez France Télécom avec un forfait Ola ! que je n’ai plus quitté.  Aujourd’hui une page se tourne. J’ai été très satisfait d’Orange. Ce n’est pas un désaveu, mais leurs offres m’ont paru moins intéressantes.

J’aurai donc dans quelques jours un nouveau téléphone et un nouveau forfait : Un Nexus S avec 2 heures de comm’, 3 numéros illimités, wi fi et SMS illimités,  accès à Internet à 256 Mo ce qui me suffit.

Je passe à un « Google phone » sous technologie Androïd.

Mais parlons de Google. Ce téléphone est un pas de plus vers ma totale googeulisation. Je suis Google à fond. Dressons une liste de mes usages.

D’abord, Google c’est un moteur de recherche incomparable que j’utilise intensivement tant dans le cadre de ma thèse que de mon travail et aussi pour mes loisirs.

C’est aussi des services. J’ai toujours un blog de photos ouvert sur Blogspot en 2006 syndiqué avec Picasa.

Je navigue sur Google Chrome ! Plus rapide et qui ne plante jamais, contrairement aux dernières versions de Firefox.

J’ai une boîte pro gmail,  j’utilise compulsivement Google street view pour m’évader sur les routes de France et d’ailleurs…

 Je navigue sur Google earth, j’utilise Google agenda que j’ai synchronisé avec mon IPod.

J’utilise aussi Google Analytics pour mesurer l’audience de mes blogs et des sites sur lesquels que je bosse.  Je suis inscrit sur le réseau social de Google, Google + depuis peu de temps. J’y trouve peu d’intérêt. Je suis inscrit à plus de 9 neuf réseax sociaux, qu’ils soient spécialisés, professionnels, ou pour réseauter. Ca fait beaucoup.

J’utilise Google books, super outil complémentaire de Gallica pour consulter des vieux bouquins. La recherche plein texte est un must !

Google Traduction me permet de traduire quelques mots dans des langues vivantes ou mortes lorsque j’a des difficultés…

J’ai encore du mal avec Google scholar et je n’ai pas de Reader, mais un collègue doctorant m’a convaincu de son utilité pour la veille…

Voilà donc mon état avancé de googeulisation. L’arrivée du téléphone va me permettre de regrouper tous ces usages, et davantage.

Cette dépendance de Google n’est pas anodine : la qualité de ses produits comptent pour beaucoup, le modèle économique de Google n’est pas agressif, et malgré sa logique commerciale, un usage astucieux de ses services permet de contrer une marchandisation de mes clics.

Cela étant,  une dépendance est aussi nocive, et la politique des données confidentielles dont on ne sait jamais vraiment ce qu’elles deviennent (transfert vers partenaires économiques ?), l’hégémonie de Google sur le Web mondial n’est contestée que par Facebook, dont on sait tous les excès que ce site peut engendrer pour le respect de la vie privée…

Je n’ai pas de raison de délaisser Google. J’y trouve que ce je veux. Mes usages ne sont pas ceux d’un geek. Lorsque des instruments open access et open source seront plus performants, j’irai voir naturellement de ce coté. J’ai déjà commencé pour les réseaux sociaux. Je suis inscrit sur Diaspora, mais cela est une autre histoire….

Et pour l’instant, j’essaie de deviner qui est arrivé sur cette page en tapant le nom de ce blog sur Google 🙂

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s