Les suites malvenues de la bévue en agrégation d’Histoire

L’affaire du pastiche médiéval de Palémon Glorieux donné en pâture aux candidats à l’agrégation d’Histoire a connu des suites peu « glorieuses ».

Le 30 mai 2011, l’enseignante qui a donné le texte en épreuve Mme Catherine Vincent, professeur d’Histoire médiévale à l’université de Paris XI, a démissionné du jury de l’agrégation d’histoire.

Sauf que… aucune sanction à son encontre n’a été prononcée. Pour l’instant. Mieux, celle-ci vient d’être promue  (le 1er Juin) à l’Institut Universitaire de France selon le collectif « Sauver l’université« . Mon directeur de thèse y est promu depuis deux ans. Mme Vincent a été élue présidente de la Société d’histoire religieuse de la France (SHRF) par le Conseil d’Administration le 31 mai 2011 en remplacement de Bernard Barbiche. D’éminents professeurs, que j’estime (Robert Sauzet, Bernard Dompnier, Alain Tallon, André Vauchez, Joseph Bergin…).

Ces promotions sont malvenues, puisqu’on peut se demander si Mme Vincent n’a pas été promue suite à sa démission du jury pour l’éloigner de la polémique… Certes, son travail scientifique est irréprochable, ses publications de haute tenue, mais à l’heure où l’Histoire et les Sciences Humaines sont malmenées tant par les politiques que par les réformes de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, il aurait mieux valu soit temporiser, soit ne pas laisser le doute s’installer en restant dans un statu quo. Mme Vincent était déjà Vice-présidente de la SHRF avec la Cardinal Poupard… J’imagine mal que Mme Vincent ne soit pas sanctionnée pour sa bourde, qui ternit l’image des historiens, les faisant passer pour des naïfs, des falsificateurs.

Quoiqu’il en soit, les agrégés grugés apprécieront ces marques d’estime pour celle qui a failli leur coûter une épreuve supplémentaire, mais surtout les a induits en erreur… et pourrait bien discréditer la valeur de cette année de concours…

(Billet mis à jour le 14 juin 2011)

Publicités

2 réflexions sur “Les suites malvenues de la bévue en agrégation d’Histoire

  1. Trois remarques.
    – la SHRF (dont je suis membre) ne concerne en rien votre équipe de recherche, qui ne la subventionne pas (vous donnez suffisamment de précisions pour que je puisse l’identifier) : c’est une association loi de 1901. Ce que fait son conseil ne regarde que ses membres à jour de leur cotisation.
    – produisez-moi le texte législatif ou réglementaire qui exigerait que le texte donné à l’agrégation soit authentique. C’est une officine de presse certainement experte en agrégation qui a posé ce principe discutable et s’est permis de donner les noms de celles qui en seraient l’origine, imposant à la vindicte publique deux puis une coupable certaine nommément désignée, sans bien sûr lui donner le temps d’argumenter ni surtout diffuser la mise au point qu’elle a rédigée. Agrégé moi-même, j’ai suffisamment longtemps préparé mes étudiants à l’agrégation pour estimer qu’un pastiche peut permettre aussi bien qu’un texte d’époque de tester les capacités de compréhension, de critique historique et d’analyse d’un candidat. C’est tout ce que l’on attend de l’épreuve.
    – le choix des sujets est collégial et il me semble qu’il engage non seulement son auteur mais aussi les autres membres du jury et en particulier son président. Le vrai problème que doit se poser un historien digne de ce nom (mais il n’y en a guère dans ces blogs) est de savoir pourquoi seule C. Vincent a droit à cet ignoble lynchage médiatique, dont les auteurs ne sortent guère grandis.

  2. Cher Monsieur Bertrand, si une Agrégation de mauvaise foi était ouverte, présentez-vous au concours, vous finiriez premier!
    Curieux par ailleurs qu’un agrégé d’histoire « impose » quelqu’un à la vindicte publique, je croyais qu’on lui « désignait » plutôt sa victime…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s