Derniers jours de flânerie quai Jean-Jacques Rousseau

Le quai...

Ami(e)s Lyonnais(e)s, vous qui aimez la ville de Lyon, les rencontres, les promenades qu’on peut y faire, sa lumière, rendez vous avant l’automne quai Jean-Jacques Rousseau à la Mulatière ! La  commune, la copropriété et la COURLY se sont enfin mis d’accord sur les travaux de draînage et de reconstruction du mur qui s’effondra et entraîna un pan de la colline sur le quai en février 2009. Les travaux devraient débuter dès le mois prochain et s’achever à l’automne.  Si ils ont autant tarder, c’est à cause de leur coût : personne ne voulait payer le prix fort.

Pour mémoire, j’avais écrit un billet sur cet endroit en mai 2009,  alors que je découvrais cet endroit à pied.

Ce quai débute derrière le point SNCF à hauteur du Tunnel de Fourvière quai des Etroits et s’achève au pont Pasteur entre la Confluence et la Mulatière. Avant de succomber à une intense circulation automobile, je vous recommande de parcourir à pied ce quai. D’une part parce qu’on a une vue imprenable sur la Confluence à l’Est, et sur les murs de soutènement en pierres dorées à l’Ouest soutenant la colline de Sainte Foy, d’autre part parce qu’on est presque dépaysé et qu’on se prend au jeu de la flânerie. Oser la lenteur ! Peu de badauds s’y pressent, vous êtes donc au calme, en paix. Pas de poussettes, pas d’enfants braillards et de jeunes paillards comme à la Tête d’Or. Vous et la Saône uniquement.

Les soirées d’Eté y sont plus qu’agréables (en semaine surtout). L’absence de circulation redonne à la rivière une certaine noblesse, une multitude d’oiseaux chantent dans des arbres centenaires des parcs des maisons bourgeoises ; leurs cousins amphibies de la Saône flottent tranquillement : cignes, canards et cormorans…  Vous pourrez aussi apercevoir un poisson de la rivière frétillant, et entendre, quelques crapauds croassant. A l’occasion, vous pourrez aussi cueillir des mirabelles ou des mûres sauvages… Tout cela au coeur d’une grande ville. On se prend à rêver, comme Rousseau le fit dormant quelque part en ces lieux un soir de fin de printemps. Des rêveries de promeneur solitaire en somme.

Publicités

2 réflexions sur “Derniers jours de flânerie quai Jean-Jacques Rousseau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s