Le bestiaire du bois : l’écureuil roux

Ecureuil au Parc de la Tête d’Or (printemps 2008)

Ce petit rongeur panaché  nous est bien familier, et a été repris comme emblême par une fameuse banque…

Depuis ma fenêtre , j’observe le curieux manège de deux écureuils roux. Il parait que c’est la saison de la reproduction. J’en déduis à un jeu de séduction entre un mâle sémillant et une femelle minaudante.

L’écureuil roux est répandu dans toute l’Eurasie au climat tempéré, mais c’est il est menacé par le mitage urbain qui perturbe son mode de vie et détruit son habitat, par les maladies liées à la pollution dans certains cas,  et par l’invasion de deux espèces d’écureuils : l’écureuil gris introduit en Italie, et l’écureuil de Corée introduit à Antibes. Dans les deux cas, des couples reproducteurs se sont échappés de parcs privés. Les dégâts en Italie sont considérables dans les forêts. Par leur poids et leur comportement plus agressif que l’écureuil roux, l’écureuil gris colonise les territoirs des autochtones et dévaste les futaies : hêtres, chênes, tilleuls sont particulièrement appréciés de cette espèce qui les écorce. Sa présence en Angleterre est dévastatrice pour la reproduction des hêtres, et l’écureuil roux y a pratiquement disparu ! En Italie, il menace déja les forêts Suisses et pourrait bientôt franchir les Alpes par le Mentonnais.  Le petit rongeur pourrait bousculer bien plus profondément la biodiversité végétale de nos régions si aucune mesure de contrôle de population ou d’éradication n’est envisagée.

Mais revenons à l’écureuil roux ! On peut en apercevoir pas farouches du tout au parc de la Tête d’Or. J’ai pu en photographier de très prêt…  Les principaux prédateurs de l’écureuil sont les chats domestiques, les rapaces, et les martres

L’écureuil roux pèse entre 200 et 350 grammes. Son régime alimentaire est arboricole et vit généralement en solitaire. Il se nourrit de bourgeons, écorces, graines, il ne répugne pas aux insectes et aux oisillons. Il a l’habitude de stocker sa nourriture dans des cachettes qu’il marque d’un repère olfactif. Mais il oublie souvent ses caches, et les graines ou glands stockés germinent permettant ainsi aux arbres de naitre, grandir et prospérer.

L’écureuil construit plusieurs nids qui lui servent de cachette et permettent la reproduction de femelles et qu’il fréquente en fonction du mauvais temps ou de l’abondance de nourriture. Il y en a un à la cime d’un hêtre à 50 mètres de ma fenêtre. Le nid est bien visible !

Les écureuils copulent de décembre au mois de mars mais cela peut se prolonger jusqu’en juin. Les femelles donnent naissance après 36 à 46 jours de gestation de 2 à 7 petits. Les femelles élèvent seules les petits.  Ils naissent aveugle et sans poils  Après 7 semaines, les petits sont sevrés et peuvent sortir du nid. Leurs yeux s’ouvrent et les incisives paraissent après 8 semaines…  Le taux de mortalité des jeunes écureuils est important puisque 80 % des écureuils ne passent pas les un an. Lorsqu’il a 1 an, le jeune écureuil est dans la force de l’age…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s