Séance d’autocongratulations

Le week-end est toujours attendu comme le Messie, le repos rédempteur, et j’en ai besoin ! Je n’ai jamais dormi plus de 7 h 30 par nuit cette semaine…

L’heure est à l’auto-glorification, moi qui ai plutôt l’habitude de me dénigrer constamment.

Après deux mois et demi de travail sur mon article, je crois que mes presque 200 heures de travail sur le texte, tout cela a porté ses fruits. Il reste quelques ajustements à opérer sur la forme, à corriger quelques erreurs de frappe, des raccourcis à faire, mais j’ai pondu un écrit de 17 pages… Et j’en suis fier. Mon directeur de thèse est satisfait de mes conclusions, qui concordent avec celles du colloque qu’il organise au mois d’octobre. Je reparlerai de ce colloque et de l’exposition sur les protestants lyonnais qui en découlera. Par ailleurs, comme le colloque et l’expo sont conjointement organisées par la Ville de Lyon, je serai cordialement invité à un « cocktail » sous les Ors de la Municipalité à l’Hôtel de Ville… J’ai hâte d’emprunter l’escalier monumental peint par Thomas Blanchet qui mène au Grand Salon…
Mon directeur de thèse m’a proposé de travailler pour l’Université en tant que vacataire. Je n’en dis rien pour l’instant car j’en saurai plus la semaine prochaine. Ce n’est pas un poste d’enseignant.

Je constate ces derniers jours que j’ai un capacité de travail impressionnante. En plus de mon travail en sérigraphie, j’ai réussi à concilier pendant plus d’un mois des semaines de plus de 60 heures en comptant la rédaction de l’article. Cela me rappelle mes années de CAPES : j’arrivais parfois à 70 heures de travail, entre la préparation du concours et le travail en cafeteria.

La semaine qui vient est placée sous le signe du repos, Je ne ferai rien en dehors de mon travail officiel. J’irai me promener l’après midi, comme je travaille le matin.

Comme les journées du Patrimoine se déroulent ce week end, voici ma sélection d’édifices religieux…

– l’église Saint Bruno des Chartreux, et son somptueux baldaquin que l’on doit à Servandoni, mon église préférée à Lyon avec le lieu de culte suivant

– la chapelle des Jésuites au Lycée Ampère, chef d’oeuvre baroque du XVIIe siècle, les casuistes vont se régaler. Je ne m’en lasse pas…

– la chapelle de l’Hôtel-Dieu et son reliquaire impressionnant. Elle attend sa restauration. Ensuite il faut se rendre dôme principal du bâtiment, sompteux, monumental.

-la préfecture du Rhône et son salon d’apparât pompeux. Vos impôts servent à son entretien.

-le temple évangélique de la rue Lanterne dans le 1er arrondissement. A voir en fin de journée si il fait beau : le soleil arrive par des ouvertures en haut de la salle du culte, éclairant crûment un lieu d’une grande sobriété…

Quant à moi, je verrai dimanche après-midi ce que je ferai. Cet après midi, je fais une session Ikea avec Manuela, une amie Italienne… Objectif : achat d’ustensiles culinaires indispensables… Un peu de futilité ne fait pas de mal.

Publicités

Une réflexion sur “Séance d’autocongratulations

  1. De ce que tu énumères, il n'y a que St Bruno que je ne connaisse pas. Peut-être demain. Aujourd'hui, entre autres, j'ai fait connaissance avec les ors de la République à la Préfecture. Curieusement, j'ai habité à cent mètres pendant dix-sept ans et je n'y étais jamais entré.Bravo pour ton travail, et bonne semaine de presque vacances. Quelques photos, sans doute…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s