Fenêtre ouverte

Quelle chaleur aujourd’hui, je crois bien qu’on va battre un record de chaleur pour cet été. J’ai chaud, et je mange trop de pizza fait par les soins délicats de mon père, je devrais mettre la recette. Je me pique de plus en plus à la cuisine, ça me détend. La fenêtre est ouverte sur la rue Montesquieu, peu animée en ce mois d’août. Le propriétaire du bar éponyme est en vacances, le ramadan commence dans deux semaines, et puis il fait chaud.

depuis le début du mois de juillet, ce blog se résume aux pannes : panne d’inspiration et panne de sujet, panne de temps. Je pourrais très bien créer un blog axé sur la politique et l’info, que certains commentent bien mieux que moi. A la rigueur je pourrais ajouter un touche intello-historienne qui manque à cet univers mais qui je pense ferait chier pas mal de monde. Juste un avis parmi tant d’autres, dans une surabondance d’avis citoyens, une pierre de plus à l’opinion publique vraiment nécessaire, utile ?
J’aime partager, cet acte me détermine et exprime ce que j’écris depuis le commencement de ce blog , jusqu’à maintenant .
Je tiens à féliciter mon pote Romain Blachier, surtout, qui avec son blog « lyonnitudes » fracasse le classement wikio arrivant à la 20e place, un de ces jours il arrivera bien à la première place, il placera bien haut les couleurs du 7e arrondissement et de Lyon qui a une blogosphère très active.

Laissons de coté ces considérations bloggesques. Je pars en semi-vacances quelques jours. D’abord 4 jours à Paris qui seront consacrées à la Bibliothèque Nationale et à quelques excursions avec Michel. J’ai besoin de ma dose régulière de monumentalité, que Lyon n’a pas malgré toutes ces qualités.
De la distinction aussi, marre de croiser des ploucs avinés avenue Jean Jaurès : place aux ploucs camés de la place Stalingrad ! Ensuite, retour pour une nuit à Lyon et départ le lendemain pour la Genève protestante de France : Nîmes ! Une journée sera consacrée aux manuscrits du Carré d’art, à coté de la maison carrée, puis à une énième visite de cette ville que j’affectionne tout particulièrement : elle est la capitale française de l’antiquariat. A la fin de la journée, direction le Grau du Roi pour passer quelques jours au bord de l’eau et sur un vélo à me défouler. J’en profiterais pour parachever à la lumière de la lampe à pétrole cet article qui me donne tant de mal. Retour le 16 août au soir, le 17, arrivée à Montchat pour ce nouvel emploi dans lequel je compte bien m’investir.

A plus !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s