Vernissage de l’exposition « Juliette Récamier muse et mécène »

Je n’ai pas pu apprécier l’exposition à sa juste valeur, il y avait énormément de monde, du beau linge. Tout ce qui vient est donc sujet à caution, et je compte bien me rendre à nouveau au Musée des Beaux Arts pour bien jauger tout ce qui est exposé.L’exposition vaut évidemment un investissement, rien que pour en apprendre plus sur cette illustre femme native de Lyon. Le catalogue est un peu cher je trouve, 42 Euro. Pour l’expo Géricault, il ne coûtait que 35 euro.Mais ce que je trouve regrettable et qui est pour moi une déception plus que cruelle, c’est de n’avoir pu avoir les deux fameuses toiles de David et de Gérard dépeignant Juliette Récamier. Du coté du Louvre,  on a invoqué la fragilité des toiles…

Le tableau de Gérard, exposé à Carnavalet était tout à fait transportable ! J’aime particulièrement cette oeuvre de Gérard : elle est magnétique à souhait. Celle de David est magnifique de simplicité, diva sur méridienne, dans une sobriété émouvant et une lumière céleste.

Ce que j’ignorais et ce qui est exposé c’est que Magritte s’est moqué de ce tableau et a peint un pastiche très mordant et morbide, voulant peut-être souligner par là que la beauté est éphémère, même les muses retournent à la poussière :

Le problème vient que certaines pièces de mobilier montrées au public  ne sont pas les originales peintes par ces artistes avec la Récamier. Dommage ! Toiles et mobilier mis côte à côte auraient fait un bel effet. Le coté muse de Juliette est bien décrit, sculptures et dessins à l’appui…
Plusieurs robes originales de style Directoire-Consulat de la Récamier, sont aussi montrées. Les femmes d’antan ont la taille de pré-adolescentes d’aujourd’hui et toutes étaient bien en chair, cependant  beaucoup moins que les potelées du XVIIe siècle…
Il est à noter que pas mal de pièces venaient de musées de province, ce qui prouve que nos musées ont de véritables trésors entre leurs murs.

L’expo fait le lien sur la sociabilité de la Récamier à Paris, le salon qu’elle tenait, les cercles dans lesquels elle gravitait : ceux de Chateaubriand, et de Madame de Staël, les cénacles de personnalités brillantes et anti-napoléoniennes, les Lyonnais Ballanche, et Jordan…

Coté mondanités ce vernissage vit quelques gens connus accueillis par Sylvie Ramond, la directrice du musée. Un nombre de conservateurs au mètre carré impressionnant : le conservateur du fond ancien de la bibliothèque municipale, le conservateur du médailler du musée : l’un de mes mentors ; un conservateur de la DRAC, des bibliothécaires de la Part-Dieu, des professeurs d’histoire moderne de mon labo, le président de l’université Lyon 2, membre de mon labo de recherche, professeur d’histoire moderne… Des personnes d’importance inconnues de ma part, des chefs d’entreprise peut-être, des professions libérales, des artistes, et quelques étudiants, surtout des filles, et pas que des plantes vertes.
L’ambiance resta très « entre nous ». C’est dans ce genre d’évènement qu’on se rend compte que Lyon reste quand même une ville de province, beaucoup de gens se connaissent, des cénacles se formaient, discutaient, des notables de bords opposés se côtoyaient tout en discutant. Le traditionnel consensus Lyonnais. J’avais l’impression confuse d’être dans mon monde : celui de l’université, de la muséologie, de l’histoire…

Publicités

Une réflexion sur “Vernissage de l’exposition « Juliette Récamier muse et mécène »

  1. Pourquoi te corriger? Ils n’ont que ce qu’ils méritent.Quant à l’expo, tu as raison, il faut la voir sans cette affluence, dans la simplicité, dans le vrai.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s