Confluence en travaux

Je suis allé me promener cet après-midi du coté de la confluence. Cela faisait longtemps que je n’avais pas fait un petit tour comme celui là. Comme je commençais à refroidir des mains, j’ai écourté la promenade et j’ai pris le tramway. J’ai donc quitté ma rue si chère à mon coeur pour cingler vers le sud, par l’avenue Jean Jaurès, puis à Gerland j’ai traversé le Rhône. Je me suis rendu au bout du bout de la Presqu’ile, derrière le musée des Confluences, toujours pas commencé. En revanche, en prenant les quais de Saône depuis ce bout du monde, pour le nouveau quartier confluences. J’ai été impressionné par le nombre de grues, une trentaine, dont certaines doivent atteindre 80 m de haut. De nouveaux bâtiments s’érigent, le quartier d’habitations chic du nord de la darse s’élève vite, le centre de loisirs commence à poindre. La Sucrière ne change pas. Au bout de la sucrière, la paillotte de Francis fait de la résistance.

Au bout de la promenade de la confluence, entre l’autoroute et les voies SNCF, proche du pont Pasteur, il subsiste un vestige irréel de temps révolus : la maison du garde barrière. Elle a resisté à tout, et contre l’adversité elle est toujours présente et habitée (comme Francis).

Nous sommes allés hier fêter l’anniversaire de Mademoiselle Je dans un restaurant médiéval rue Juiverie dans le Vieux-Lyon. Saveurs surprenantes au palais, et ambiance intime à la lumière des bougies sous des voûtes pierrées. Il y a même les vestiges d’un aqueduc romains souterrain.. Il y avait deux couples collègues de Mademoiselle Je à l’Ecole Normale Supérieure. Des gens sympathiques et cultivés loin des clichés habituels sur cette caste de privilégiés. La soirée aurait été bonne si je n’avais pas été l’objet d’une discussion qui m’a mise à l’aise puisqu’elle concernait ma personne. Je m’explique : Michel a rapporté à Mademoiselle Je, devant moi des propos qui auraient du rester entre nous, à savoir ceux que cette Charlotte dont j’ai parlé précédemment, qui m’a pris décidemment en grippe. S’en est suivi une discussion sur mes avantages et mes défauts… Cette discussion n’aurait pas du avoir lieu dans ce contexte en présence de personnes qui ne me connaissaient pas toutes… Je n’ai rien répliqué, je ne voulais pas gâcher cette soirée. bien que la moutarde commençait à me monter au nez, et ce n’était pas celle du dîner Je me suis levé ce matin en rogne à cause de cela, mais c’est déja pardonné, d’autant plus qu’on m’a fait des excuses, après le restaurant pour Michel, et à midi pour Mademoiselle Je. Ces deux là se sont étonnés de me voir si peu atteint par ce qu’ils disaient. Sans nier leurs propos, j’ai simplement mis en évidence que je ne fais jamais à autrui ce que je n’aime pas qu’on me fasse. Je suis loin d’être un ange, j’ai l’humour noir, caustique et parfois très cassant, mais je n’humilie ni ne critique jamais quelqu’un devant un contigent de personnes inconnues. Dossier clos.

Si Charlotte est la cause de tout cela, et Michel l’indiscret initiateur de cet épisode, je me demande si l’hiver, le manque de lumière, le froid, la monotonie des jours n’influent pas sur nos comportements à tous, nous rendant irritables, agressifs, insupportables, voire odieux.
Le début de la semaine dernière fut pour le moins… indigeste. Lundi soir, nous avons mangé allemand : cuisse de canard, choux rouge mariné dans de la pomme, et une sorte de purée de pomme de terre. Le problème est que ce lundi j’ai du attrapper une gastro entérite… Mardi je suis resté dans mon lit fiévreux, j’ai trouvé le courage d’aller à la pharmacie, puis après ingestion de médocs ça allait nettement mieux.

Publicités

3 réflexions sur “Confluence en travaux

  1. Lors de mes deux promenades dans ce quartier, j’ai raté la maison du garde-barrière! Merci de me la faire connaître. »Une soirée qui m’a mis à l’aise… »: ne veux-tu pas plutôt dire le contraire, au vu de la suite?

  2. « Mal à l’aise » seulement sur les propos concernant ma personne. Désolé, je me suis mal exprimé, je vais reformuler cela illico presto.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s