La politique peut être jouissive…

…Quand Jean Gabin devient le Président du Conseil Beaufort, et qu’il se met à dos l’Assemblée nationale tout entière… Le Président s’oppose à son ancien directeur de cabinet, passé dans l’opposition après avoir été son plus fidèle collaborateur du fait de certaines magouilles financières intolérables pour Beaufort. D’où l’inimitié entre les deux hommes, qui se cristallise ici sur un sujet controversé sous la IVe République : l’Europe. Mais le discours glisse progressivement vers un réquisitoire en règle contre les rapports troubles unissant partis politiques et industrie,. Pour Beaufort, les partis politiques ne défendent plus que des intérêts économiques.

Le film « Le président » est tiré du roman éponyme de Simenon, réalisé en 1961 par Henri Verneuil dialogué par Michel Audiard… Un classique pas assez connu. La séquence ci-dessous, m’a fait trépigné de joie. Ecoutez attentivement.

Quelques extraits du discours :

« La constitution de trusts verticaux et horizontaux, de groupes de pressions qui maintiennent sous leur contrôle non seulement les produits du travail, mais les travailleurs eux-mêmes !…
On ne vous demandera plus, Messieurs, de soutenir un ministère, mais d’appuyer un gigantesque conseil d’administration !… »

« La politique, Messieurs, devrait être une vocation… Elle l’est pour certain d’entre vous… Mais pour le plus grand nombre, elle est un métier… Un métier qui, hélas, ne rapporte pas aussi vite que beaucoup le souhaiteraient, et qui nécessite d’importantes mises de fonds car une campagne électorale coûte cher ! Mais pour certaines grosses sociétés, c’est un placement amortissable en quatre ans… Et s’il advient que le petit protégé se hisse à la présidence du Conseil, le placement devient inespéré… Les financiers d’autrefois achetaient des mines à Djelitzer ou à Zoa, ceux d’aujourd’hui ont compris qu’il valait mieux régner à Matignon que dans l’Oubangui et que de fabriquer un député coûtait moins cher que de dédommager un Roi Nègre !… Que devient dans tout cela la notion du Bien Public ? Je vous laisse juges… »

Ces mises en garde sont vaines, nous y sommes déja.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s