En route vers les singeries

Chardin : Le singe antiquaire, vers 1735, musée du Louvre.

Finies les vacances, le dilettantisme, les incertitudes. Desormais, je serai pris, voire archipris pour les dix mois à venir. Travaux pénibles pour gagner sa croûte, travaux rédactionnels dans le cadre du doctorat (que j’assimile à l’otium). On ne pourra pas dire que je chome, comme les 4 derniers mois. On a bien (re) voulu de moi chez Aymé Jacquet, il s’agit d’une situation transitionnelle. Il se peut que j’aille pleurer les prochaines semaines dans le bureau de mon directeur de thèse, le suppliant de me trouver un poste de contractuel à la fac. Et ce n’est pas sur que ça marche, j’en suis très sceptique.

Je travaille toujours sur la base de données. Je rentre des informations jusqu’à la limite de l’épilepsie, et cela me sert à dépouiller mes sources. De ce fait je suis tous les jours moins ignorant sur mon sujet. Mais à la fin, les yeux sont rouge et pleurent tout seul, la tête me tourne, et la lumière m’agresse.

Ce week end mon pote Maxime le numismate doit faire quelques bricoles à Lyon, je l’acceuille tout naturellement à la maison. Comme sa cousine, ma coloc’, est absente il y a de la place. Il ne devrait pas être seul. Occasion de parler numismatique et antiquariat. Dans ces domaines, notre ville est bien placée.

Lyon compte de bons marchands numismates, sis dans la Presqu’île. Il y a Joël Creusy, rue Vaubecour, et Antika, boutique sise rue Ste Hélène. Il existe d’autres marchands, comme Aequitas rue Saint Georges, mais je n’en entends jamais parler. Le problème de Lyon c’est que ces marchands n’ont pas une aura européenne, malgré leur compétence. La France est plutôt old school. Pourtant, les employeurs de Max, en dépit de leur mauvaise foi et leur tricherie tentent de se faire un nom sur la scène européenne. Ils sont basés à Marseille. Les plus importants numismates sont à Paris, rue Vivienne, rue Richelieu et dans d’autres artères à proximité du palais Brogniart.

La numismatique, c’est un peu des singeries. On s’attache à des bouts de métaux, des monnaies, des médailles, qui sont cependant bien plus que cela : elles ont été frappées, manipulées, utilisées au quotidien, elles servent le pouvoir en place, véhiculent de la propagande. Leur rareté leur frappe, leur défaut font leur valeur. La numismatique connut sont âge d’or au XVIIe siècle, lorsque médailles et monnaies étaient collectionnées par les classes moyennes et une partie de la noblesse. On cherchait à retrouver des époques anciennes idéalisées comme l’Empire romain.

Au XVIIIe siècle c’était la philosophie, et on a commencé à se foutre de la gueule des numismates et des antiquaires, Chardin a peint le singe antiquaire, représentant un numismate se complaisant à mirer ses pièces, entre son médaillier et ses livres savants.

Aujourd’hui, la numismatique est affaire de goût, de placement financier et de scoubidous bidous bidous. Les ventes se font parfois dans les salons de luxueux hôtels, les acheteurs sont de riches particuliers, ou de gros marchands internationaux. L’atmosphère des enchères est monotone et ouateuse.  » lot n° 34 médaille de XXX frappée en. XXXX à XXXX était TTB+ prix de départ XXXXX euro. » Ensuite les enchères se font… Parfois on entend ce mot que tout le monde déteste parmi les marchands numismates : « préemption » : un musée vient de l’acquérir par droit de préemption. En règle générale toute vente se finit par une soirée noyée dans le champagne et en de rares occasions des filles de joie.

Je n’irai guère plus loin dans la description de ce milieu. Et puis moi je fais de l’histoire, pas des affaires. En revanche je veux bien profiter des putes et du champagne.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s