Politique et web 2.0

Voilà, les scrutins municipaux et cantonaux sont clos. Le 2e et le 6e arrondissement sont restés à la droite avec 58 % pour le premier et 53 % pour le second. La Gauche gagne le 4e avec la manière : 60 % des voix. Les élections cantonales voient une victoire de la liste PS dans 4 des 5 cantons de Lyon (le cinquième est PRG), donc une victoire du centre-gauche de partout.

Toutefois, même si l’on savait déja que Collomb était déja réélu, le sort des trois derniers arrondissements en jeu gardait tout son suspense. J’aurais bien aime voir une victoire de la gauche dans le 2e et le 6e, afin de voir les réactions mi consternées-mi desabusées de ces fanatiques militants de la droite radicale, que j’ai cotoyé malgré moi un temps sur les bancs de la faculté d’histoire… Malgré tout, il a fallu deux tours pour savoir quel était le sort de ces bastions de la droite (et de la cathocratie) que sont le 2e et le 6e… La gauche engrange des points dans ces arrondissements.

J’ai exprimé il y a quelques mois qu’il serait utile de savoir quelle fut l’influence des nouveaux moyens de communication sur la campagne municipale. Un journaliste ou un sociologue s’en chargera un jour. Mais voyons un peu le cas Facebook.

Facebook est un site web de réseau social destiné à rassembler les lycéens et les étudiants (puis les jeunes employés et les militaires, une fois leurs diplômes acquis), en priorité dans les pays anglopohones. En mars 2008, il rassemblait plus de 67 millions de membres à travers le monde.

Quelques constatations :

Je me suis inscrit sur facebook en septembre 2007. A l’époque, le nombre d’utilisateurs de facebook en France se montait à 300 000. Aujourd’hui, et j’ai le chiffre sous les yeux : 1 136 360 personnes. Le site a ouvert une version française la semaine dernière.

Le nombre d’amis de Gérard Collomb se monte aujourd’hui à 1159 (dont moi). La plupart de ses contacts sont jeunes, ils reflètent le profil de l’utilisateur lambda facebookien.
Grâce à Facebook, l’on peut aussi ouvrir des groupes qui ont nettement moins marché : « les jeunes avec Collomb » ou encore « Aimer Lyon »… A cela ajoutons les innombrables groupes pour les candidats dans les arrondissements.

D’autre part, Gérard tient un blog, le site « aimer lyon » fut aussi un modèle en la matière qui présente les candidats et le projet de la gauche pour la ville.

Le nombre de facebookiens par rapport à celui des électeurs de gauche est infime, mais il illustre l’efficacité de la campagne de communication de Gérard Collomb. Elle fut efficace, dynamique, rajeunie, comme on l’a vu au meeting à la Sucrière. Il a su rassembler autour d’un bilan, mais aussi autour d’une vision de l’avenir de Lyon, malgré quelques couacs à éclaircir.

A coté de cela, regardons Dominique Perben : 621 amis, un peu moins jeune que Gérard. Ses colistiers possèdent un profil facebook, comme Michel Havard. Pas de groupe en propre (Lyon horizon), mais peut etre celui-ci a été supprimé. En revanche un site : perben.com assez proche en fin de compte dans les contenus multimedias de Aimer Lyon .

On sent un décalage entre Collomb et Perben. D’une part, Perben a donné son programme avec beaucoup de retard, englué dans des négociations avec les millonistes et le Modem, d’autre part, la campagne sur le web, bien que vivante fut moins mobilisatrice. On ne sait comment, mais la bataille electorale se gagne désormais aussi et de plus en plus sur le net ! Nicolas Sarkozy lors de sa campagne électorale disposait d’un site élaboré dont l’architecture fut reprise pour rénover celui de l’Elysée.

Le Web 2.0 c’est à dire le web interactif, plus proche des politiques et des citoyens permet un resserrement des liens entre les acteurs, instaure une plus grande proximité, dynamise l’image et peut influencer le vote.

Au boulot, Monsieur Collomb !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s