Genève

Genève est une ville agréable, le cadre de vie est idéal, le lac est superbe, le centre-ville est un mélange architectural oscillant entre austérité bancaire et raffinement d’immeubles du XIXe siècle… Le luxe y est étalé sans en faire trop. Bref, Genève est une ville de goût. D’ailleurs cela m’a tellement plu que si j’ai une opportunité professionnelle ou autre, j’irais y vivre avec plaisir.
Cela dit, il y a plusieurs défauts : transports en commun développés mais au matériel obsolète, indignes d’une ville de cette importance, absence de panneaux directionnels, si bien qu’on peut se perdre facilement, et, chose pour moi incroyable, quasi absence de commerces de proximité dans le centre, y compris la vieille ville, et chose incroyable, les distributeurs de billets sont assez peu courant par rapport à chez nous… Mentionnons aussi des vignettes pour vélo, mais le taux de fraude semble être important. D’autre part, n’oublions pas les logements sociaux de type clapier à l’Ouest de la ville que l’on voit très bien depuis le train. Le pauvre est mal vu, surtout si il est basané.
Les gloires locales sont archi-mises en valeur : noms de rue, statues… Cela tient à l’histoire de la ville constamment sous la pression de la Savoie ou de la France depuis son indépendance en 1602 jusqu’ à Waterloo.
La vieille ville est superbe, toute en pierre taillée, elle date en grande partie du XVIIIe siècle. Mais ce qui m’a le plus interessé c’est le patrimoine « réformé » de la ville : la cathédrale conserve une chaire de Calvin, elle a été épurée de ses attributs catholiques mais on garda les vitraux d’origine. Une chapelle conserve les restes du duc de Rohan dans un magnifique tombea, l’agitateur de la guerre des années 1620 en France. A coté de la cathédrale, un hôtel particulier abrite le musée de la réformation que je visiterai lors d’un prochain voyage. Le mur des réformateurs, situé sur le promenade des Bastions, joli parc XIXe siècle, est une apologie aux grandes figures de la Réforme, notamment celles de Genève avec Bèze et l’inévitable Calvin. En face du mur des réformateurs, des bâtiments de l’université de Genève, la faculté des lettres et langues, et la bibliothèque. Je ne sais pas si l’accès à l’université est aussi démocratique qu’en France, mais le cadre y est fort agréable. La bibliothèque où j’ai travaillé s’y situe. J’ai donc mis les pieds au département des manuscrits vers 9 h 20, j’ai cherché en vain des traces de Monsieur Spon pour ma thèse, mais les résultats furent maigres, et j’en suis extrêmement déçu. A 10 h 30, je commande un document, mais on me dit qu’il ne sera pas communiqué avant 15 heures ! Du coup, j’en ai profité pour faire du tourisme et visiter la ville. Je me suis rendu aux Archives d’Etat de Genève où j’ai cherché vainement quelques traces de Spon avec le personnel des Archives. Peine perdue, or il se trouve que depuis j’ai trouvé quelques documents consultables. Une seconde visite s’imposera. Retour à 15 heures à la Bibliothèque de Genève (tel est le nom de cette bibliothèque universitaire), je consulte le document demandé, et à 15 h 30, je plie bagage et j’achève ma journée entre une ballade sur la promenade du Mont-Blanc sise sur les rives du lac, et le starbucks coffee du coin à lire les Inrocks, un cappucino à la main et observer par moment l’homo genevensis (et son équivalent féminin fort avenant par ailleurs).
Un petit mot sur les Genevois. Lorsque je suis descendu du train, vers les 9 heures, j’ai trouvé les rues désertes et j’éprouvais un curieux sentiment de solitude… Des hommes en costard, des femmes en tailleur, des enseignes bancaires de partout… Le Genevois est assez relax, pas stressé pour un sou. La Genevoise s’habille bien stricte mais pas trop, élégante…

Bref, mes premiers pas en Suisse furent agréables, et je devrai renouveler l’expérience ce mois-ci j’espère…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s