Harry Gruyaert

Lors de mon séjour parisien, et d’une escapade au « Bon Marché », Rive Gauche, J’eus l’heureuse surprise de passer quelques minutes devant les photos d’Henry Gruyaert, photographe Belge.
J’ai découvert Gruyaert il y a quelques années dans un magazine dont j’ai oublié le nom pour cette photo particulièrement belle du front de mer d’Ostende.

L’exposition du Bon Marché prend comme fil d’Ariane les littoraux et plans d’eau du monde. En quelques photos, on passe de Barcelone à Séoul, de la Baie de Somme aux bords du fleuve Niger. Les clichés de Gruyaert sont particuliers pour le « grain » de l’image, rendant les contours imprécis. L’usage des contrastes de la lumière est particulièrement maîtrisé. Le photographe expose des paysages aux cieux inquiétants, gris-noirs, des mers déchainées ou des plans d’eau calmes entourés de barres de béton.
Les photos d’Ostende sont délicieusement surranées : des bars de plage désertés l’hiver, des fauteuils rouges du Casino éclairés par un rayon de soleil….

Gruyaert est exposé au Bon Marché jusqu’au 16 février 2008, et c’est gratuit. Oubliez le luxe du rez-de-chaussée, entre chaussettes hors de prix et malles Vuitton, et descendez au sous-sol, à proximité de la librairie.

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans art. Bookmarquez ce permalien.

Une réflexion sur “Harry Gruyaert

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s