Starbucks coffee in Lyons

Lorsque je vais à Paris, et que je marche sur les grands boulevards , je constate l’omniprésence des Starbucks coffees. Lyon semble être désormais la nouvelle proie de cette multinationale américaine du café. Un magasin ouvrira au 2 rue de la République dans le 1er arrondissement à proximité de l’Hôtel de ville. Deux autre ouvertures sont prévues : une aux Cordeliers, et une à proximité de Bellecour. Ce micro-évènement est salué par des commentaires élogieux sur le site de lyon capitale… Je ne connais pas la réputation de cette entreprise, comment elle achète, si elle respecte une certaine ethique. Le café est une denrée au cours boursier aléatoire et soumis à l’effet de King, qui dépend du jeu de l’offre et de la demande. Dans les années 1920, les stocks étaient tellement importants par rapport à la demande qu’ils servirent pendant quelques années de combustible aux locomotives au Brésil. Moi aussi, j’imagine bien rouler au café. Je pense que Starbucks en notre bonne ville de Lyon fera fureur auprès des Américains nostalgiques, des bobos parisiens expatriés à Lyon et des jeunes branché(e)s. Il y aura sans doute une connexion wi-fi disponible…

***

Sur un registre différent, j’ai lu que l’UNEF claquait la porte de la coordination nationale étudiante sur le retrait de la loi Pecresse, puisqu’une négociation allait être engagée. A lire les compte rendus de l’assemblée générale de Lille, je suis consterné par le manque d’ouverture et les méthodes peu démocratique de la coordination. L’UNEF en quittant l’AG semble vouloir garder son statut d’interlocuteur crédible auprès du gouvernement. Je ne sais pas si cela sera bon pour la coordination, puisque l’UNEF est le premier syndicat étudiant. Des militants continuent à militer sur le plan local avec les autres étudiants. D’un point de vue interne, la tendance majoritaire n’est pourtant guère enclin à trop parlementer…Ce revirement quasi réformiste, quasi « TRS » me surprend agréablement et je m’en méfie pourtant. L’avenir dira ce que donnera ces négociations, si elles s’ouvrent, et quel sera l’avenir du mouvement étudiant : essoufflement, radicalisation…

Ce week end a été placé sous le signe de la couette pour moi. En 48 heures, j’ai dormi environ 24 heures, c’est dire ! Je me suis peu déplacé, le temps n’y incitait guère. Et puis j’ai subi des maux de crâne. Rien de bien joyeux. Aujourd’hui la journée fut meilleure, le soleil retrouvé malgré le vent fait du bien au moral.
Mercredi j’ai rendez vous avec Monsieur B. qui prépare l’édition critique de la correspondance de ce grand astronome du début du XVIIe siècle qui fut l’auteur de cette phrase « ma si muove » Ce sujet est similaire au mien. Monsieur B. a développé un logiciel informatique de traitement de données qui pourrait m’être très profitable. J’en trépigne d’impatience.

Advertisements

Une réflexion sur “Starbucks coffee in Lyons

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s